Appel à candidatures – prix d’économie de la défense 2017

Le prix annuel  « d’économie de la défense » récompense une thèse, la présentation de travaux scientifiques originaux ou un mémoire universitaire de deuxième ou de troisième cycle pour sa qualité, son originalité et son intérêt vis-à-vis du domaine de l’économie de la défense.

Pour cette édition 2017 du prix d’économie de la défense, les candidats doivent avoir présenté, publié ou soutenu leur thèse, travail scientifique ou mémoire universitaire de Master entre le 1er janvier 2016 et le 30 juin 2017. La phase de candidatures est ouverte du 1er janvier 2016 au 15 juillet 2017.

Plus de détails sur le site du ministère de la Défense

Éditions précédentes :

Le prix d’économie de la Défense 2015 a été remis à Josselin Droff, chercheur à la Chaire Economie de Défense, pour sa thèse sur le facteur spatial en économie de la défense, lors de la conférence annuelle de la Chaire Economie de Défense.

Retrouvez la vidéo de la remise du prix économie de défense 2015 sur la chaîne youtube de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne  : https://www.youtube.com/watch?v=SESJOqmzhxY

Le prix a été remis au cours de la Conférence annuelle de la Chaire organisée avec la direction des affaires financières du ministère et le Fonds de dotation de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sur la thématique suivante : « Les industries de défense face aux enjeux internationaux ».

 

L’apport de la thèse

de Josselin Droff réside principalement dans la prise en compte du facteur spatial dans les choix de défense (localisation des entités, synergies entre organisations). La thèse démontre que la compréhension des choix en matière de production de défense (réalisation des missions militaires, soutien des matériels et des personnels) implique nécessairement une forte dimension spatiale. Les développements proposés par Josselin Droff constituent un cadre de référence pour toute personne qui souhaite comprendre les choix de localisation dans le domaine de la défense. La méthodologie proposée peut s’appliquer non seulement au maintien en condition opérationnelle mais aussi à d’autres dimensions de la défense dans un cadre bilatéral, multinational ou au sein d’une alliance par exemple.