Intervention de Jean-Yves Le Drian aux Rencontres Économiques d’Aix-en-Provence 2016

Le ministre de la Défense, M. Jean-Yves Le Drian intervient vendredi 1er juillet 2016 aux Rencontres Économiques d’Aix-en-Provence 2016, sur la thématique de la souveraineté économique (session 3, de 16h30 à 18h). Pour leur 16e édition, les Rencontres Économiques d’Aix-en-Provence ont pour sujet la place des pays dans la situation économique mondiale et plus particulièrement le cas de la France autour de thèmes qui concernent toutes les nations : Quelle souveraineté économique ? Comment définir un pays dans le monde d’aujourd’hui ? Comment favoriser le dynamisme économique ? Quels sont les défis liés aux territoires, aux populations et au contrat social ? Quel avenir pour l’Union européenne ? Les GAFA bouleversent-ils la géostratégie mondiale ?

Pendant ces trois jours, de nombreux débats et sessions réunissent plus de 250 universitaires, chefs d’entreprise, étudiants, représentants politiques et d’institutions venant de nombreux pays.

Détails de la session 3 – La souveraineté économique existe-t-elle encore ?

Table ronde en présence de Jean-Yves Le Drian (ministre de la Défense), Isabelle Kocher (Engie), Pascal Lamy (Ancien Directeur Général de l’OMC), Mario Marcel (Banque Centrale du Chili), Peter Ricketts ((Ancien Ambassadeur du Royaume-Uni en France) et Il Sakong (Institute for Global Economics).

Dans une économie globalisée, les politiques économiques – tant budgétaires que monétaires – sont de plus en plus contraintes par la conjoncture internationale. Les crises sont systémiques tandis que la gestion des crises est presque exclusivement nationale. En outre, des canaux majeurs de transmission des politiques économiques pour faire face à celles-ci sont rendus inopérants par le niveau des dettes publiques et le niveau historiquement bas des taux directeurs. Peut-on dès lors parler de souveraineté économique si les pays sont inaptes à gérer les situations de crise ? Face à la globalisation, deux réponses émergent : des tendances protectionnistes d’une part, et des processus de régionalisation d’autre part. La régionalisation prend des formes diverses, allant de l’union douanière à l’union monétaire dont la forme la plus élaborée est l’Union européenne. Cette session étudiera les impacts qu’ont ces tendances protectionnistes et à la régionalisation sur la souveraineté économique des pays.

 

 

dapibus elit. eget facilisis commodo libero. Nullam commodo felis